Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil
Espace Adhérents

Comptes rendus

Journées-Débats

Le réseau HSV organise

titre_hsv1.gif

Ouvertes à tous, elles confrontent les points de vue et réunissent les apports de bailleurs, d’élus, de chercheurs, de professionnels, de représentants de l’administration et des collectivités territoriales, dans le double but d’améliorer la compréhension des changements et enjeux induits par les évolutions urbaines et d’engager la réflexion sur les impacts de ces changements et les moyens d’y répondre.

titre_hsv3.gif

Réservés aux adhérents, ces ateliers ont vocation à approfondir en petits groupes des travaux de recherche et développement sur des thèmes émergents ou en forte évolution à l’intention des autres membres du réseau.

titre_hsv2.gif

Ouvertes à tous les organismes, ces rencontres privilégient la confrontation et l’évaluation collective d’expériences locales.

Le Conseil d'Administration

ALFI, ANTIN RESIDENCES, AORIF, APES-ASTRIA, ARPEJ, EFIDIS, EMMAUS HABITAT, GROUPE LOGEMENT FRANCAIS, ICF HABITAT, ICF HABITAT NORD EST,  IMMOBILIERE 3F, LE FOYER RÉMOIS, LE LOGEMENT URBAIN-FIAC, OPH SEINE SAINT DENIS, OPIEVOY, PARIS HABITAT, TROIS MOULINS HABITAT, UNION SOCIALE POUR L’HABITAT, VALOPHIS HABITAT

 

Attention : Changement de date pour les deux prochaines journées débat HSV 20 octobre et 22 novembre 2016

20 octobre 2016 (au lieu du 13 octobre) : Comment mieux articuler développement social et action sociale en organisme ? 22 novembre 2016 (au lieu du 1er décembre) : La santé mentale dans l'habitat social : aller vers un diagnostic partagé ?

Téléchargez ici le programme modifié 2016

Journée Débat du 20 octobre 2016 (au lieu du 13 octobre) : Comment mieux articuler développement social et action sociale en organisme ? Pilotes : ICF Habitat et Pas-de-Calais Habitat

Ces dernières années ont été marquées par un effort important de transformation des quartiers en difficulté avec des interventions fortes sur le bâti.

Les équipes de développement social et urbain des bailleurs sociaux ont accompagné ces changements en animant la concertation des habitants, en étant partie prenante de la gestion urbaine de proximité et des questions de tranquillité en suivant les clauses d’insertion par l’économique.

De fait, en dehors de leurs actions favorisant le lien social ils ont centré leur activité autour de l’amélioration du cadre de vie.

Dans le même temps, on observe une paupérisation grandissante des ménages logés et des demandeurs et des spécificités dans le parc social avec le vieillissement de la population, la déstructuration de la famille et du monde du travail qui ont des incidences sur les besoins en logement et vont réinterroger les pratiques de développement social.

Notre réseau s’est largement fait l’écho de ces problématiques en présentant les nouvelles expériences menées par les bailleurs sociaux en matière d’innovation sociale, d’accueil des plus démunis, des gens du voyage ou d’habitat intergénérationnel.

Cependant, ces journées et la recherche action sur la gestion sociale des organismes pour faire face aux nouveaux enjeux de société ont mis en exergue la nécessité d’apporter de nouvelles réponses sociales avec plus de coopération, de décloisonnement, de travail collectif mais aussi d’expertise pour répondre aux besoins des locataires qui sont de plus en plus nombreux à présenter des fragilités sociales.

 Aussi, durant cette journée, nous tenterons de répondre à un certain nombre de questions :

- Comment développer de nouvelles solidarités « pour rendre le logement plus solidaire » ?

- Quelle est la capacité des locataires à mobiliser leurs propres ressources et quelles sont les limites des démarches empowerment ?

- Quelle nouvelle ingénierie sociale à mettre en œuvre pour faire face à la vulnérabilité de nos locataires : avec quelles compétences métier et quels outils ?

- Quels sont les nouveaux leviers économiques et sociaux ?

 Journée Débat du 22 novembre 2016 (au lieu du 1er décembre) : La santé mentale dans l'habitat social : aller vers un diagnostic partagé ? Pilote : Arpej

Les organismes sont confrontés aux problèmes de gestion de locataires dont le comportement peut mettre à mal le vivre ensemble. Ils sont soit dans des positions extrêmes de repli qui laissent craindre des problèmes non gérés dans la sphère privée, soit dans des comportements agressifs envers les autres locataires et/ou le personnel de proximité et les situations de dialogue deviennent très tendues, générant une anxiété plus ou moins forte, soit dans des comportements symptomatiques de troubles psychiques qui peuvent laisser les acteurs autour dans une grande perplexité par rapport à l’issue possible du problème.

Ces difficultés se sont accrues avec la fragilisation sociale et économique des ménages ces 15 dernières années, avec des sphères de socialisation (et donc d’entraide) comme le travail, la famille, la sphère amicale, la participation à la vie publique, qui se sont réduites, limitant ainsi la « surface de contact » avec les autres (ceux qui peuvent repérer les difficultés, faire parler, accompagner).

Face à ces problèmes, le personnel de proximité est souvent en première ligne (et le denier rempart ?) pour observer, identifier le problème. Il est assez souvent démuni pour identifier précisément le problème, le caractère complexe, dangereux, temporaire ou durable et orienter vers les partenaires en capacité de traiter les maux ainsi détectés.

Concomitamment, l’univers de prise en charge psychiatrique a beaucoup évolué, avec de nombreuses fermetures de lits d’hôpitaux, mais aussi un développement de soins ambulatoires. Mais se rapprocher des lieux d’habitat implique des moyens de proximité, ce qui peut laisser craindre des écarts entre les territoires.

Certains organismes ont réussi, sur la base de situations très délicates à traiter - comme la maladie de Diogène qui impacte les modes d’habiter, incommode le voisinage, et est souvent synonyme de situations d’abandon pour le locataire atteint du symptôme – à initier un travail partenarial autour du traitement de la situation de ménages en grande difficulté avec leur environnement. Ces retours d’expériences permettent de partager les enjeux : des diagnostics partagés sur des cas de personnes en souffrance psycho-sociale, en souffrance psychologique ou psychiatrique, une identification des marges de progrès raisonnables et acceptables en vue de limiter les risques pour les locataires, les professionnels, la mise en place des outils partagés pour travailler sur ces situations de concert…

 Ces dernières années, les Directions des ressources humaines, les Directions clientèles et les Directions sociales des organismes ont été très souvent interpellées par ces problèmes : quels outils pour les équipes de gestion et/ou de proximité ? Quelles relations développer avec les partenaires extérieurs, en particulier la confiance réciproque, puis le partage des enjeux ? A quel moment les interpeller ? Comment travailler avec le voisinage ? Comment gérer en urgence ? Comment gérer dans la durée ? Quel retour sur les expériences d’appartements thérapeutiques et à quelles conditions ce type de produit peut-il répondre à un besoin, tout en étant sécurisé pour le bailleur ?

Autant de question à se poser en croisant les points de vue entre professionnels du logement social et professionnels œuvrant dans le champ de la santé mentale.

Pour adhérer à Habitat Social pour la Ville :

L’adhésion au réseau Habitat Social pour la Ville s’effectue désormais en ligne, d’un simple clic ici

(Renseignements : Ursula Bauwens – Tél. : 01 40 75 50 06 – secretariat@habitat-social-ville.org)

L’adhésion permet d’assister aux journées-débat à tarif préférentiel et offre également un code confidentiel donnant l’accès à l’espace privé du site (compte-rendu des journées, présentations des interventions…).

Par ailleurs, les adhérents sont invités à participer ponctuellement à des rencontres sur sites et des ateliers du réseau pour approfondir un sujet d’actualité.

Télécharger ici le Programme 2016

 


Actions sur le document
Contact

Secrétariat HSV

Téléphone :

01.40.75.50.06

Forum de discussion

Accès au forum

événements à  venir

 

Prochaines journées débat

  • 20 octobre 2016 (au lieu du 13 octobre initialement)

Comment mieux articuler développement social et action sociale en organisme ?

 

  • 22 novembre 2016 (au lieu du 1er décembre initialement)

La santé mentale dans l'habitat social : aller vers un diagnostic partagé ?