Les Journées Débat
26 novembre 2020
Accueillir les jeunes dans le parc : entre logement abordable et services ?
ESPACE CHAPTAL - 23/25 rue Chaptal - 75009 PARISµ

Présentation de l'événement

La notion de « jeune » masque une diversité de situations (familiales, mobilités) et de parcours (scolaire, professionnel). Les différentes catégories de jeunes ont cependant en commun leur fragilité (à laquelle se mêle souvent l’inexpérience) et l’acuité de leurs besoins en logements.  Qu’ils soient plus touchés par le chômage ou la pauvreté, ou qu’ils fassent partie des 1,5 millions d’étudiants concernés chaque année par la recherche d’un logement, les jeunes éprouvent collectivement des difficultés à se loger.

Si les délais d’attente dans les agglomérations pour avoir un logement autonome de petite taille (produit rare et recherché) sont trop longs pour correspondre aux besoins des jeunes, les solutions type colocation, qui ont commencé à être développées de manière timide, notamment avec la possibilité de signature de baux de colocation (réservée aux jeunes, puis étendue aux adultes depuis 2015) se heurtent à des constats de limites de ce type de produit. Pointe notamment la nécessité d’un encadrement à minima de cette occupation temporaire, que les organismes Hlm éprouvent des difficultés à proposer.

Quelques réflexions émergent au sein d’organismes Hlm pour accompagner davantage les jeunes dans leur parcours logement, en s’appuyant sur ce que proposent les résidences jeunes et/ou étudiants, à savoir : pack d’installation pour limiter les contraintes et surcoûts d’installations temporaires, ensemble de services inclus ou non dans le pack d’installation… ces résidences spécifiques jeunes cherchent aussi à proposer davantage de produits pour répondre aux demandes, plurielles, des jeunes : logements plus grands, dans le diffus…

Entre logements abordables, services mutualisés et services à la carte, un nouveau type d’habitat ainsi que le modèle économique correspondant est à concevoir, pour répondre aux besoins, pluriels, des jeunes.

En nous appuyant sur les exemples de réalisation et de dispositifs portés par des organismes Hlm et par des résidences spécifiques, nous nous attacherons à esquisser ce nouveau modèle économique et en décrire ses composantes, nous ferons un retour sur les expériences de colocation et de prise en compte de nouveau public, comme les jeunes migrants. Nous nous poserons la question de la mise en place de nouveaux outils, dispositifs et du développement des métiers de l’accompagnement à la mobilité des jeunes dans un contexte de développement des offres.

Pilote : ARPEJ – CDC HABITAT