Les Journées Débat
26 mars 2020
Annulation Journée : Communication et Développement Social Urbain : redorer l’image des quartiers
LE 253 - 253 rue du Faubourg Saint Martin - 75010 PARIS

Présentation de l'événement

Quartiers populaires et quartiers Hlm sont très souvent confondus dans les stéréotypes des français et renvoient à des images négatives et fantasmées. Selon une étude récente, les personnes portant le jugement le plus négatif (il y a plus de délinquance, il est difficile d’y vivre) sont aussi les plus éloignés de ces quartiers, n’y habitant pas et ne s’y déplaçant pas. Inversement, les avis positifs émanent des habitants et des personnes en proximité qui évoquent, quant à eux, la solidarité, la richesse, le dynamisme et le mérite dans ces quartiers. Le rôle des médias dans cette construction est important. Le rapport annuel de l’ONPV (Observatoire National de la Politique de la Ville) a mis en exergue les différences dans les registres de discours employés dans les médias pour parler des quartiers ; d’une description relativement neutre et factuelle dans la presse régionale, à un traitement plus négatif et sécuritaire dans la presse nationale. S’il existe bien une pluralité de quartiers, il n’est pas juste de se cantonner à une telle dichotomie. Où placer l’objectivité, entre une approche trop bienveillante ou de déni, comme celle de la presse régionale, qui masquerait une partie de la réalité de ces quartiers, et une vision trop négative et stéréotypée dans laquelle très peu d’habitants de ces quartiers se retrouvent ?

Pourtant des améliorations existent bel et bien : la rénovation urbaine a contribué à transformer de manière spectaculaire de nombreux quartiers très spécialisés, en modifiant leur forme urbaine, les voies de desserte, en restructurant les ensembles immobiliers, en favorisant une meilleure intégration de ces quartiers dans la ville, en mettant en place une gestion sociale et de proximité de qualité.

Dans ce contexte en évolution, quel doit être l’engagement des organismes Hlm pour diffuser une communication sur ce qui est fait dans ces quartiers, ce qui avance, les niveaux d’action de leurs habitants et des acteurs professionnels ?

Nous pourrons prendre appui lors de cette journée-débat sur les réflexions et travaux du mouvement citoyen Bleu Blanc Zèbre. Pour changer l’image des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), Guillaume Villemot, co-fondateur du mouvement citoyen Bleu Blanc Zèbre au côté d’Alexandre Jardin, a décidé d’agir de l’intérieur en lançant 15 agences de presse sur le territoire français. Un volet important des actions de l’association qui vise à « corriger l’image dégradée des quartiers » dans les médias en proposant une information objective et complète au sujet de la vie des quartiers à l’échelle nationale. Chaque agence se propose de former des jeunes aux métiers de l’information et de la communication. Le projet de création d’une agence d’information des quartiers vient compléter ce dispositif. Quel pourrait être le partenariat entre les organismes Hlm et ces agences de presse/cette agence de l’information ? Comment mieux et davantage faire connaître ces agences ? Comment prolonger et essaimer ce travail et valoriser davantage les réalisations marquantes dans les quartiers Hlm ? Nous reviendrons également sur les réalisations et les enseignements du festival « Regard 9-3 » coordonné par l’AORIF et porté par 20 bailleurs franciliens en 2019 qui visait à déployer des temps forts culturels dans les quartiers de la Seine-Saint-Denis pour sortir d’une image trop marquée.

Pilote : ARPEJ